EMPLOI : COMMENT LES FRANÇAIS VOIENT-ILS L'ANNÉE ?

Mis à jour le 27 janvier 2021 à 09h09

metiers-2021-tendances-recrutement-article

La crise dûe au Covid-19 a eu un impact très fort sur l’emploi. Mais en 2021, certains secteurs continueront de recruter. D’après les acteurs Glassdor, Randstad et RegionsJob, et si l’on se base sur les campagnes de recrutement annoncées, il est possible de dresser la liste des métiers qui recruteront en 2021. Tant en CDD, qu’en CDI ou qu’en intérim. Une récente enquête réalisée fin décembre par le site de recrutement Qapa révèle que les Français se montrent mitigés dans leur vision de l’année 2021 du point de vue de l’emploi.

Alors, quels métiers serez-vous amenés à recruter en 2021 ? Et quels sont les ressentis sur le marché de l’emploi ?

Voici des études et informations utiles, surtout en ces temps de crise sanitaire et de hausse importante des chiffres du chômage, avec certains secteurs particulièrement touchés (la vente, l’industrie, l’hôtellerie-restauration et l’immobilier).

UN PESSIMISME GÉNÉRAL

La crise a un impact négatif sur l'emploi

67% des personnes interrogées disent avoir un sentiment négatif sur l’année qui commence : 39 % se déclarent négatives et 28 % « ultra négatives ». 15 % sont neutres et seulement 18% abordent positivement la nouvelle année (12 % sont positifs et 6 % « ultra positifs »).

Par ailleurs, 26 % des Français pensent changer d’orientation professionnelle : 11 % l’ont déjà prévu et 15 % d’entre eux l’espèrent. 35 % ne vont rien changer à leur carrière et 39 % n’ont encore rien décidé à ce sujet.

Ce sondage a été effectué entre le 22 et le 29 décembre 2020 auprès de 4,5 millions de candidats sur la plateforme Qapa selon une analyse réalisée par quotas. Parmi les personnes interrogées, 52 % sont des non-cadres et 48 % sont des cadres.

LA SITUATION OFFRE AUSSI DES OPPORTUNITÉS

Des points positifs pour l'emploi

48% des personnes interrogées pensent que 2021 sera bénéfique pour l’emploi : pour 20% d’entre elles, elle sera même très bénéfique. Mais 29% se montrent plutôt pessimistes quant aux perspectives d’embauche, et 23% ne se prononcent pas.

Il est à noter que 59 % des Français interrogés espèrent que la crise sanitaire va permettre la création de nouveaux emplois, dans de nombreux secteurs comme l’e-commerce, la logistique, les transports, etc. Dans le détail, 35 % y croient totalement et 24 % un peu. 18 % sont d’un avis contraire et 23 % ne se prononcent pas.

Télétravail accru

Le télétravail a pris une importance nouvelle dans la vie professionnelle de beaucoup de Français avec le confinement. 26 % des personnes interrogées par Qapa se disent totalement convaincues que cette nouvelle modalité de travail peut générer de nouveaux emplois, et 31% en sont « un peu convaincues ». A l’inverse, 25 % n’y croient pas et 18 % ne savent pas répondre à cette question.

Par ailleurs, pour 51 % des Français sondés, avoir la possibilité de télétravailler dans leur prochain emploi sera primordial, et assez important pour 35 % d’entre eux. Seulement 14 % considèrent comme accessoire le fait de travailler à la maison.

LES MÉTIERS QUI VONT RECRUTER EN 2021

Les secteurs et domaines de métiers

En avril 2020, Glassdoor listait les 15 métiers qui recrutaient pendant le 1er confinement. Dix mois plus tard, nombre d’entre eux restent pourvoyeurs d’emploi. Les premières professions en vogue sont sans surprise celles de la santé. 

Mais dans les entreprises aussi, un certain nombre de métiers seront convoités

PREPARATEURS DE COMMANDE, LIVREURS, CARISTES : LA LOGISTIQUE RECRUTE

Le Covid a essentiellement impacté les secteurs d’activité de l’aéronautique, de l’hôtellerie-restauration et du tourisme. Mais en parallèle, d’autres ont connu une véritable explosion des demandes. C’est le cas de la logistique, avec de nombreux postes à pourvoir en 2021, en intérim, CDD et CDI. Notamment dans les entrepôts français d’Amazon et de Lidl , qui investissent depuis le début de la crise. Une crise favorable au e-commerce et à la grande distribution. Des entreprises spécialisées, comme DHL, UPS et XPO Logistics recruteront aussi de nombreux intérimaires.

Métiers concernés : préparateurs de commande, chauffeurs-livreurs, responsables d’entrepôt, magasiniers, caristes.

SERVICES AUX ENTREPRISES : LES COMPTABLES EN PREMIERE LIGNE

Selon les anciennes projections de la Dares, les principaux métiers censés recruter en 2021 étaient ceux des services aux entreprises. Notamment les cadres commerciaux, administratifs et financiers, de niveau bac+5. Ainsi que les “techniciens” de ces services, de niveau bac+2 à orientation commerciale, finance ou gestion.

En cette période de crise, les services aux entreprises recrutent effectivement en masse. Pour des postes de consultants financiers, d’ingénieurs conseil, de commerciaux, mais aussi et surtout, de comptables. Sur les plateformes de recrutement, on compte entre 2 000 et 4 000 offres pour ce métier. Presque deux fois plus qu’en temps normal.

Piliers des entreprises, les comptables sont ainsi activement recherchés, dans le cadre de plans de réorganisation et de restructuration. La situation de crise actuelle accentuant notamment les besoins de se plonger davantage dans les livres de compte et la gestion de la trésorerie.

Les entreprises, de tous secteurs, recherchent pour 2021 des comptables en CDD et en CDI. De niveau Bac+2/3 / BTS comptabilité, ou détenant un DUT en gestion.

BTP / INDUSTRIE : LES CHANTIERS ET LA MAINTENANCE EN PLEIN BOOM

Selon la FFB, le BTP a enregistré une perte d’activité de 15 % en volume en 2020, avec une baisse du nombre d’offres d’emploi de 25 %. De son côté, l’industrie devrait perdre entre 187 000 et 430 000 emplois directs ces deux prochaines années, selon une étude de PwC pour l’UIMM.

Mais les deux secteurs, concentrés sur des projets de long terme, continueront malgré tout de recruter en 2021. Principalement dans des métiers en tension. Les postes concernés sont ceux d’ouvriers qualifiés, de techniciens du bâtiment et des travaux publics, de chaudronniers, de menuisiers, de maçons, de chefs de chantier, d’électro-techniciens et de plaquistes.

Sur les plateformes de recrutement, les offres d’emploi actuelles sont surtout nombreuses pour les maçons, les électriciens du bâtiment, les ouvriers qualifiés, les menuisiers, les ingénieurs en travaux publics et les chefs de chantier. Mais l’on peut y trouver aussi des annonces pour des postes de manœuvres, de plaquistes, de chaudronniers et de conducteurs d’engins de chantier.

Un métier en tension et très demandé également, c’est celui de technicien de maintenance. L’industrie repart depuis la fin du premier confinement, et a besoin de ces experts, seuls capables de s’occuper du bon fonctionnement des machines. Les entreprises en recrutent ainsi partout en France, sur tous les secteurs. Depuis juin, plus de 12 000 offres sont parues sur RegionsJob .

SERVICES A LA PERSONNE : DES METIERS DU SOIN TRES DEMANDEURS

Également en tension, dans une période de vieillissement de la population, les métiers du soin ne connaissent pas la crise. Aides à domicile, aides ménagères, auxiliaires de vie, livreurs de repas et auxiliaires de puériculture figurent parmi les métiers les plus recherchés actuellement. Avec 1 500 offres en moyenne publiées la semaine dernière sur Glassdoor et Randstad.

Le secteur des services à la personne se porte bien, malgré la crise sanitaire. Il recherche de nombreuses personnes pour intervenir auprès de personnes agées ou handicapées, notamment dans la réalisation des courses, du ménage, des repas ou de la toilette.

PAS DE CRISE POUR LES INFORMATICIENS ET LES TELE-OPERATEURS
 

Qu’il s’agisse des métiers de l’informatique ou du e-commerce, le numérique traverse la crise sans égratignures. Au contraire, avec le télétravail et le boom de la vente en ligne, les entreprises recruteront toujours plus dans ce domaine.

Les enseignes qui disposent de plateformes de e-commerce recherchent des télé-opérateurs ou des télé-vendeurs, ainsi que des conseillers support client. Les entreprises de tous secteurs, et même l’État sont aussi en quête de développeurs et d’experts en cybersécurité.

COMMERCE, GRANDE DISTRIBUTION : LES VENDEURS FONT DE LA RESISTANCE

Même s’il est fortement chamboulé par les confinements / déconfinements successifs, le commerce reste pourvoyeur d’emplois. Il continue ainsi de recruter des commerciaux, des magasiniers, des hôtesses de caisse, ou encore des assistants commerciaux.

Sur Randstad, Glassdoor et RegionsJob, des milliers d’offres sont d’ores et déjà à pourvoir. Principalement pour les métiers de vendeurs, d’hôtesses de caisse et de chefs de rayon. Dans le commerce, comme dans la grande distribution. En CDD et en CDI

Les métiers qui seront tendances en 2021

Les métiers de chauffeur-livreur et de chauffeur poids-lourds se classent respectivement aux deux premières places du classement grâce à un temps de formation court  (entre une et quatre semaines). En revanche, les salaires moyens sont bas (19 000 et 23 000 euros bruts par an).

Les métiers liés aux nouvelles technologies occupent, quant à eux, quatre des dix premières places, avec des temps de formation (de 12 à 240 semaines) et des salaires moyens (de 33.000 à 48.000 euros) divers : il s’agit des métiers de spécialiste SEO, développeur, ingénieur logiciels et ingénieur systèmes. Selon le site CodinGame, les possibilités d’emploi dans le secteur digital sont nombreuses et devraient continuer à augmenter à l’avenir. Les formations courtes, souvent à distance, se sont multipliées dans ce secteur au cours des dernières années, tout comme les ressources pour s’auto-former.

On retrouve en outre, dans les dix premières places, les métiers de logisticien, d’infirmier, de commercial et de conseiller financier.

Des exemples d'entreprises qui recrutent dans des secteurs variés

HUBSIDE.STORE, RESEAU DE MAGASINS MULTIMEDIAS, RECRUTE

Hubside.Store, tout nouveau réseau de magasins multimédias, prévoit d’ouvrir 100 boutiques d’ici à 1 an. Dans ce cadre, il compte recruter 250 collaborateurs.

Les postes sont tous à pourvoir en CDI et répartis à travers toute la France. Hubside.Store recherche des vendeurs spécialisés dans la vente de produits et services multimédias, des techniciens spécialisés dans la réparation d’appareils numériques, des hôtes et hôtesses d’accueil, et des responsables de magasins.


SUEZ VA RECRUTER 1500 EMPLOIS EN INSERTION ET 2000 INGENIEURS EN CDI

Afin d’œuvrer pour “une économie circulaire et solidaire”, le groupe Suez, spécialisé dans les services industriels de l’environnement, souhaite créer 1500 emplois en insertion en 2021. Les recrues seront notamment employées sur des activités de tri, de collecte de déchets et de propreté urbaine.

En parallèle, Suez continue de rechercher du personnel hautement qualifié. En 2021, le groupe compte recruter 2 000 personnes en CDI, partout en France. Les postes à pourvoir concernent des ingénieurs étude et développement, des responsables de performance usine, ou encore des responsables de développement commercial.

Les ingénieurs recrutés seront appelés à travailler dans la R&D, ainsi que dans les stations d’assainissement de l’eau de Suez. L’entreprise recherche aussi des techniciens et des opérateurs qualifiés pour ses sites d’exploitation de l’eau, ainsi que pour la collecte des déchets.


THALES RECRUTE DANS L’OUEST

Thales compte agrandir son site de Cholet, en Maine-et-Loire. Dans ce contexte, le groupe d’électronique et de défense a annoncé 400 recrutements (CDD/CDI) en 2021. Principalement pour des dispositifs de télécommunications militaires.

Parmi les métiers concernés : des techniciens en réparation de produits radio, des ingénieurs en cybersécurité, des développeurs informatiques, des techniciens – programmeurs de cartes électroniques, ou encore des ingénieurs matériaux et procédés.


VEOLIA FRANCE VA PROPOSER PLUS DE 1000 POSTES A POURVOIR

Veolia a annoncé de nombreux recrutements en France. Plus de 1 000 postes seront à pourvoir en 2021, pour recycler des déchets, “prendre soin de l’eau ou produire des énergies vertes”.

L’entreprise précise que les emplois à pourvoir concernent “tous les types de profils, avec ou sans qualification”. Elle dit rechercher “des profils issus de tous horizons et d’une grande variété de formations : BTS électrotechnique, BTS moteurs à combustion Interne, Bac protechnicien de maintenance des systèmes, licence professionnelle”.

 

BOUYGUES RECRUTE POUR SON PARC EOLIEN AU HAVRE

Bouygues Construction recrutera des centaines de personnes en 2021. Pour construire son parc éolien au Havre, 350 postes sont déjà à pourvoir.

La filiale de construction du groupe Bouygues recherche des coffreurs, des armaturiers ferrailleurs, des magasiniers, des manœuvres, des électromécaniciens, des conducteurs de nacelle et des chauffeurs de chariot télescopique.

CREDIT MUTUEL ARKEA RECRUTE 150 CDI POUR SON CENTRE IT BORDELAIS

Dans les services, Crédit Mutuel Arkéa recrutera en 2021 plus de 150 personnes dans la métropole de Bordeaux. Le groupe bancaire compte en effet créer un véritable “site IT” au sein de la Cité Numérique de Bègles, pour sa transformation numérique.

Les postes concernent des designers, des développeurs, des  ingénieurs data, des architectes logiciels, des scrum masters, ainsi que des chefs de projets. Variés, les profils recherchés visent aussi bien des jeunes diplômés que des profils expérimentés, ou des candidats en reconversion.

Sources : 

Tironem

Rebondir

Digital Recruiters

Quapa News

Clara MALLET-BURGUES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *