JANVIER, C’EST AUJOURD’HUI

RECRUTER EN TEMPS DE CRISE … POUR CONTRER LA CRISE

Mis à jour le 11 janvier 2021 à 07h59

recruter-en-temps-de-crise-rebondir

Le deuxième confinement a pris fin … enfin … Bientôt le 3ème ?

La page n’est pas encore tournée. L’économie et nos vies auront subi des dégâts.

Pourtant, ce 2ème confinement était différent du premier. Les industries et sociétés – quand elles le pouvaient – n’étaient pas arrêtées. Et, sans y être habitués, nous savions dorénavant comment cela se déroule.

Nous avons pu constater que, fort heureusement, un certain nombre de Société ont pu travailler sur « l’après ».

Crise sanitaire, incertitude économique, le contexte actuel pouvait inciter les entreprises à reporter leurs projets d’embauches. Mais il générait aussi de nouveaux besoins, par exemple pour s’adapter au report de l’activité sur le digital. De même, la reprise de l’activité nécessite parfois d’augmenter les effectifs. Comment continuer à recruter en temps de crise ?

UN PONT POUR PRÉPARER 2021

De façon plus pragmatique, pour les Sociétés Agiles, le Confinement aura été un pont pour préparer 2021.

 Il faut avouer que la soudaineté de la crise et de la fermeture des entreprises a été une sacrée douche froide pour de nombreuses entreprises qui ont vu leur développement et leur croissance stoppés dans leur élan. Si l’on prend un peu de hauteur, on remarque que “les startups financées semblent les moins impactées par la situation. Leur vision n’est pas à court terme et pour beaucoup le développement de leur produit continue »

Mais les sociétés agiles ne sont pas que des start-up.

La reprise passera évidemment par un carnet de commande rempli, mais les PME qui auront recruté les meilleurs talents seront celles qui rebondiront en premier.

Ces dernières seront à même d’adapter et renforcer ce qui doit l’être … à commencer par leurs forces vives : les fonctions opérationnelles et commerciales.

Rappelons-nous qu’il « n’y a de richesse que d’Hommes (et de Femmes) » (Jean Bodin). Surtout pour les Sociétés Agiles ?

Et c’est là tout l’enjeu de recruter dès aujourd’hui : faire face à la sortie de crise pour repartir avec des forces humaines déjà prêtes à redoubler d’efforts pour aider l’entreprise à remonter la pente. 

 

UN CHANGEMENT DE LA PART DES CANDIDATS

Certains vont jusqu’à affirmer que « Le monde tel qu’on le connaissait avant le Covid-19 a disparu » (Source : Politico, 30 avril 2020)

C’est déjà presque vrai dans le comportement des Candidats que l’on veut recruter.

Malgré le fait qu’on puisse penser qu’ils sont plus disponibles pour postuler et réfléchir à l’évolution de leur carrière, les personnes actuellement en poste ne sont pas plus enclines à changer de situation professionnelle.

Paradoxalement, certains candidats seront plus difficiles à trouver.

La crise a aussi fait évoluer leurs exigences. Pour bien recruter pendant la reprise, il n’y a pas d’autre choix que de prendre en compte leurs nouvelles attentes :

  • Une sécurité optimale au niveau sanitaire
  • Des rythmes de travail flexibles (dont une politique favorable au télétravail)
  • Une attention plus poussée à chaque individu au travers de l’engagement collaborateur, de la reconnaissance au travail et de la responsabilisation
  • Des outils technologiques et numériques faciles à prendre en main, en phase avec une transformation digitale avancée
  • Un recrutement qui intègre les notions précédemment citées : la compréhension de la réalité post-crise et les nouveaux besoins de chaque partie

Avec ces éléments, recruter pendant la reprise économique devrait gagner en simplicité. Il ne faut plus avoir peur de faire autrement : après tout, l’époque est unique et chacun est confronté à la même situation.

 

UN TÉLÉRECRUTEMENT À ADAPTER

Recruter en temps de crise suppose la transparence

Plus l’entreprise est transparente sur son recrutement et les conditions d’emploi, plus elle a de chances d’attirer des candidats. Mieux vaut formaliser les étapes du recrutement, exposer le nombre d’entretiens et les interlocuteurs envisagés. Ne pas oublier, en outre, de détailler les mesures sanitaires mises en place sur l’annonce ou le site dédié au recrutement.

Il faudra veiller à préciser les conditions de travail, notamment si du télétravail est prévu et dans quelles conditions?

Le digital peut servir à évaluer certaines compétences

Le déroulement du recrutement est amené à s’adapter aux restrictions des déplacements encore en cours, et alors que les équipes ne sont pas toujours dans les locaux des entreprises. L’époque où l’on faisait se déplacer trois ou quatre fois un candidat pour des rendez-vous, est terminée.

Sans se passer complètement d’une rencontre en chair et en os qui servira à l’entreprise à finaliser, le recours au Télérecrutement fait désormais partie des mœurs.

L’important est de bien déterminer l’objectif de chaque échange. On peut utiliser les entretiens à distance pour évaluer les compétences techniques et revenir sur le parcours du candidat.

Des capacités d’adaptation très recherchées

Pour recruter en cette période agitée, des adaptations s’avèrent nécessaires. « Avant l’épidémie, on soulignait déjà l’importance des soft skills, au-delà des compétences techniques et métier, rappelle le spécialiste. Il est encore plus nécessaire, aujourd’hui, de s’entourer de personnes agiles. Elles s’adaptent aux changements de conditions et de nature du travail. »

L’avantage des experts en Télérecrutement est qu’ils savent se concentrer sur ces soft skills avant même l’entretien final en présentiel. Quand elle délègue un télérecrutement, l’entreprise n’a finalement plus qu’à faire une rencontre Humaine lors du dernier stade.

 

recruter-en-temps-de-crise-entretien

AUJOURD’HUI POUR DEMAIN

Pendant le 1er confinement, les offres d’emplois sur certaines CVthèques avaient chuté de 50 % avant de repartir à la hausse de 44 % après le déconfinement (enquête QAPA).

Pendant plusieurs mois, la crise a fortement frappé le marché de l’emploi et les entreprises ont ainsi mis leurs recrutements en pause, c’est pourquoi recruter efficacement pendant la reprise ne s’improvise pas.

Du début de la crise au déconfinement en passant par les 2 mois de confinement, beaucoup de candidats et de talents sont restés en attente, à la recherche active de leur futur employeur.

Maintenant que la vie reprend son cours (comme l’économie), les organisations relancent le recrutement de leurs futurs collaborateurs. 

Attention cependant à ne pas tomber dans certains pièges pour éviter de coûteuses erreurs de recrutement ! Le recrutement post-Covid n’est pas quelque chose de simple.

ANTICIPER L’AVENIR

Toutes les entreprises n’ont pas les ressources financières pour envisager un recrutement aujourd’hui. Mais, comme le rappelle Samuel Duransseau, “cette crise est temporaire et ne pas manquer la reprise est indispensable”.

 Une fois le confinement terminé, de nombreuses sociétés devront mettre les bouchées doubles et “les nouvelles recrues seront des ressources précieuses” .

Devoir relancer tous les process de recrutement, qui prendront entre deux et six mois, pourrait retarder les efforts concédés pendant ces quelques semaines de ralentissement. 

C’est pourquoi, pour ne pas manquer 2021, JANVIER C’EST AUJOURD’HUI ! Et si vous attendez, ce sera LE PASSE … et surtout TROP TARD.

Dans ce cadre, et plus que jamais, le Télérecrutement se présente comme une solution d’optimisation.

Eric Vernier

Sources :

  • FocusRH
  • Maddyness
  • Experts et décideurs
  • MyRHline

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *